samedi 18 avril 2015

Enfin un article !


Et oui, ça fait un bail ! Faut dire aussi qu'on a été très occupé depuis notre arrivée en Australie, à Brisbane !
Un petit résumé s'impose;)



Donc nous sommes parti de Bangkok (Thailande) le 11 janvier dernier pour arriver le 12 à Brisbane. Autant dire que les 28h de vol ont été longues, longues longues. Et oui, un vol direct (donc très cher) aurait pris 8h mais sur vol (économique) la compagnie nous fait passer pars Abou Dhabi pour ensuite revenir vers Brisbane. Regardez une Map monde et vous comprendrez dessuite que c'est totalement abérent.

Mais bon, nous sommes arrivés en Australie avec notre WHV (Visa vacance/travail) et pour commencer nous avons été acceuillis en Couchsurfing par Barry, un ancien Chef Cuisinier qui nous a hébergé 3 jours, aidé à faire nos premières démarches administratives… Un gars fantastique qui a vraiment tout fait pour nous, et que l'on continue à cotoyer . 

Barry et nous au sommet du Mont Coo-Tha


Par la suite, nous nous sommes installés 5 semaines dans un Camping près du boulo de Pierrick. Il a eu pas mal de chance car il a pu trouver un job de paysagiste en quelques jours et commencer 5 jours après notre arrivée dans le pays. Pendant ce temps, Adeline à chercher un travail en répondant à beaucoup d'annonces, sans aucun succès malheureusement. Dans le même temps, nous cherchions une voiture à acheter, un « ute » (un sorte de pick up plus long et plus large) pour y construire notre maisonnette.
Le camping coûtant la bagatelle de 250$ (~180€ /semaine) pour une tente, cela revenait extrêmement cher. Il faut quand même avouer que nous avons passé de très bon moment et que nous avons rencontrés des gens super sympa, que de bons souvenirs.

Bref, après 1 mois environ nous avons finalement trouver notre voiture et nous avons directement commencé le montage de notre maison.
Au final, c'est une maisonnette tout équipée (enfin presque lol) confortable et très spatieuse en comparaison de notre vie en tente durant notre voyage. 

Interieur avec le Gaz, glacière, moustiquaire et aérations !!!
Plafond réalisé par Adeline ;)
  
Depuis lors, nous vivons là ou l'entreprise de Pierrick se trouve, à l'arrière d'un bâtiment, au calme. On y est très bien et on a vraiment pas à se plaindre. Dans le même temps Adeline a commencé à travailler pour le père du patron à Pierrick, qui lui, possède tout le complexe où nous nous trouvons.
Adeline se régale en faisant de la peinture, de la tonte, du nettoyage, du taillage de haie. C'est un vrai plaisir et un grand soulagement de ne plus rester seule toute la journée. 

L’extérieur de notre Maisonnette avec notamment un Fauteuil donné par le patron de Adeline

 
 
Douche et toilettes sèches réalisés par nos soins avec des matériaux de récup

Décoration réalisée par Adeline ;)


 C'est vrai aussi que l'on est plongé dans le travail maintenant et que l'on sort pas beaucoup. Maintenant que l'on a une voiture on va en profiter pour visiter les alentours de Brisbane mais aussi découvrir un peu plus la permaculture dont l'Australie est le pays d'origine. 



Bisousss à Tous

Pierrick et Adeline



vendredi 12 décembre 2014

Nouvelles photos !

Voila les photos de notre séjour à Buti's farm en Thailande !

ICI

Bisouss a tous

Pierrick et Adeline

lundi 3 novembre 2014

L'Himalayan Farm Project

Après notre passage du Népal en Inde, nous nous sommes rendu à l'Himalayan Farm Project (HFP) pour 2 semaines. Une ferme assez récente qui utilise les principes de l'agroécologie et de la permaculture,

Cette ferme a démarré en 2007 ais ça ne fait que 4 ans qu'il y a du monde sur le site proprement dit. Durant ces 4 années passées de nombreuses personnes sont venues aidées à développer le projet, en restant plus ou moins longtemps. Aujoud'hui, Akhil le co-ordinateur du projet et Richa la fille de Hari (fondateur du projet) donnent à la ferme une nouvelle dimension: celle de l'éducation.

Nous sommes restés 2 semaines à l'HFP en compagnie de personnes vraiment remarquables: Akhil, le co-ordinateur du projet, un couple d'anglais, une américaine, une israélienne, un autre Indien et 2 travailleurs.
Le tout dans un cadre magnifique et qui demande de la sueur pour y arriver lol
3km le long d'une montée raide, environ 1 heure de marche... mais bon ça en vaut le coup !
La ferme est située à 1400m d'altitude.


De G à D: Jon, Adeline, Pierrick, Lalu, Eve, Massagi, Akhil et Kate, Michal et Bala

Bref, durant nos 2 semaines, nous avons pu réaliser plusieurs projets et c'est notamment ca qui est interressant dans cette ferme. Il 'y a pas forcément de travail obligatoire, on peut réaliser un projet qui nous intéresse, évidemment en lien avec la ferme. Ce qui rend le travail très passionnant.


Map de la Ferme

Avec Adeline, nous avons notamment réalisé:
   -Une zone de compostage
   -Une Map, répertoriant tous les arbres fruitiers de la ferme
   -Une butte permaculturelle
   -Aider à la création de zone de plantation
   -Aider à l'amélioration du sentier pour venir à la ferme. 
   -Défrichage


On vous laisse découvrir le reste en photos !!

Jardin: Adeline en train de semer les petits poids :)

Zone de détente

Butte permaculturelle


Notre Kitchen Compost !

Bibliotheque



Plus de photos ICI

Bisousss a tous









lundi 29 septembre 2014

Népal, de "Jeevan farm" au "Royal trek"

Après nos aventures à Kathmandu, nous nous rendons en stop à Ilam, tout à l'est du pays, pour rejoindre une ferme permaculturelle.
Bonne nouvelle : le stop fonctionne très bien ici, surtout avec les camions, qui soit dit en passant, sont tous très décorés. Religion oblige ^^
Durant nos haltes nocturnes, nous avons été accueillis par une famille très sympathique alors que nous venions de terminer de monter notre tente un peu plus loin. Tout le quartier s'est joint à nous, curieux, surtout les jeunes.
Mauvaise nouvelle: lors de notre arrivée près de la ferme, on se rend compte que notre hôte nous a oublié alors qu'on lui avait envoyé un mail de confirmation la semaine précédente...
Bref, nous y resterons tout de même une semaine en compagnie de leurs enfants ; Bizé et Alisha. Une bonne expérience, certes mais bien loin de ce que nous avions imaginé en terme d'échange au sujet de la permaculture.




Au programme, rien de bien spécial, désherbage, entretient de la ferme et des plantations. Nous nous sommes aussi occupés de nourrir vache et buffle.
Une semaine au calme qui nous a fait du bien, loin des innombrables klaxons et autres perturbation de la capitale.





Aparté : la ferme était située a environ 1700m d'altitude et même si la mousson était en passe de se terminer, nous avons quand même pu goûter aux douces joies de cet événement saisonnier.

Suite à notre escapade dans l'est du Népal, nous voilà reparti vers Pokhara, au centre du pays. Avec pour objectif : réaliser le royal trek.
Royal car en fait ce fut le chemin emprunté par le prince Charles il y a de nombreuses années. 
Trois jours en pleine nature, le long d'un sentier vallonné qui devait nous faire découvrir les paysages de la chaîne montagneuse des Annapurna. Que les nuages nous ont empêchés de contempler.



Le premier jour, ou plutôt la première nuit, étant donné que la guest house de la ville n'a pas voulu nous accueillir, nous sommes partis en direction du prochain village. Un peu plus loin nous sommes tombés sur un régiment militaire qui nous ont offert de resté avec eux pour la nuit. On ne pouvait pas être plus en sécurité. ^^
Le deuxième jour, nous continuons notre trek en direction de Lipeyani où nous nous arrêtons pour la nuit. Nous y sommes arrivés dans l'après midi et accueilli par un professeur de Mathématiques et les élèves de l'école du coin qui compte environ 150 élèves. (C'est vraiment énorme le nombre d'enfant qu'il peut y avoir dans les coins les plus perdus!)




Bref, l’accueil fût chaleureux mais la pauvreté est très grande et notre argent attise un peu la convoitise. Kirshna, le prof de Mathématique nous propose de visiter l'ecole et de nous accueillir le soir au lieu de nous rendre dans une guest house.




La journée ainsi que la soirée se sont bien passée et au vu de la situation des gens du coin (beaucoup de pauvreté), nous avons commencé à parler de Permaculture avec Kirshna.Nous esperons que leur situation s'améliorera avec le temps et grâce à la permaculture. Peut être que nous reviendrons d'ici quelques années pour aider.

Le jour suivant, ous finissons notre trek à travers la campagne népalaise. avant de nous rendre à Pokhara puis partir vers l'inde.


Bisouss a tous

A bientôt





















mercredi 17 septembre 2014

NEPAL nou voila !

Le Népal !

Et Hop, 3 heures d'avion, pour aller de Kunming (chine) à Kathmandu. Et nous voilà au Népal ^^



Notre arrivée s'est passée assez moyennement en fait. Il est vrai que c'est assez facile d'avoir le visa népalais à l'arrivée.
Le problème est que nous n'avions pas de dollards US pour payer et qu'il fallait retirer. Et oui, même s'il est bien notifié que l'on peut payer par CB, les 2 gus qui encaissent ne voulaient pas de nos CB.
Bref, Pierrick s'en va au seul distributeur de l'aéroport, qui ne marchait pas...

Enfin bon , les 2 personnes ont FINALEMENT accepté notre CB lol et ça y est, nous pouvons nous déplacer librement au Népal.

Dès la sortie de l'aéroport on se délaisse gentiement de 1000 roupies népalaise (environ 7,50 €) pour qu'un taxi nous emmène jusqu'à notre auberge.
Une auberge vraiment pas chère (5€ pour 2 persn / nuit) et pour un confort plus qu'acceptable. dans cette auberge, nous aurons même l'occasion de rencontrer un bon nombre d'étrangers avec qui nous avons pu échanger beaucoup d'anecdotes de voyage. L'un d'eux, Martin (un gars du Royaume unis) nous a même donné pas mal de conseils pour l'Australie et le Working holidays visa :)

Première impression de la ville: C'est sale, les routes sont des chemins, ça klaxonne à tout va et il y a beaucoup de pollution.
Point positif, les népalais sont très sympa, toujours prêt à aider et une grande partie
de la population parle anglais. :)






Par ailleurs, la nourriture est très bonne et pas chère. Pour les étranger, ça revient presque moins cher de manger dans petit resto à chaque repas que de cuisiner sa nourriture. On a pu goûter un bon nombre de repas très divers; Le dalh bat (riz lentille et légume, le plat pricipal des népalais); le Chowmein (sorte de pâte avec des légumes et de la viande) ou encore le pakoda (des galette de légume ou de viande frie)

La vie des népalais: leur situation ne semble pas facile est il y a beaucoup de pauvreté. Apparament tous les enfants vont à l'école mais certains commencent à travailer avec leur parents très jeunes. De manière générale, leur vie est simple est centrée sur les choses dont ils ont le plus besoin. Nourriture, vêtement...
 Au népal, il y a par exemple très peu de voitures. les gens se déplacent en bus. Donc sur la route, on voit des bus, des motos et des camions mais pas ou peu de voiture.

Nous resterons 10 jours à kathmandu, avec comme principal objectif de faire le visa indien.

Deuxième jour: repos ! et préparation des documents necessaires pour le visa indien.
On en profite aussi pour visiter le magnifique temple de Swayanbu (temple des singes) qui se trouve juste à côté de l'auberge. Un temple qui vaut vraiment le cout d'oeil



 




Qui plus est,on trouve autour de ce temple de nombreux singes sauvages. Et oui, népal, ce sont un peu comme des annimaux de compagnie qui se déplacent un peu partout lol.Vu qu'il n'y a pas de chats (ou très peu) ce sont eux qui se battent avec les chiens...



3ème jour: Direction l'ambassade d'inde pour donner tous les papiers. Nous devrons au total y venir 3 fois. (Une première fois pour donner les documents, une deuxième quelques jours
plus tard pour donner notre passport puis 1 jour après pour le récupérer).

Bref, après la première mission accomplie, direction Thamel, le centre ville et le quartier à touristes qui regorge de marchands en tous genres. Des habits colorés , des épices, des tissus,
des agences de voyages notamment pour la réalisation de treks et des marchands de souvenirs.
Durant notre séjour nous feront notamment quelques petites emplettes,histoire de se faire un peu plaisir étant donné que les prix sont très bas.


Durant les jours qui suivèrent, nous avons notamment visité la place Dunbar Square, le centre ville et  l'ancien palais des rois du Népal. En fait rien de bien bien interressant. Surtout du mobilier de luxe. Les photos étaient interdites donc pas de photos pour ce batiment.





Enfin bon,on retourne donner notre passport puis récupérer notre visa indien sans encombre. On peut en conclure que pour obtenir ce visa au népal, c'est une formalité. Maintenant nous sommes prêt pour rejoindre les parents à Adeline à Neww Delhi, fin octobre :)

Conclusion de kathmandu: on peut dire que c'est une capitale avec tous les adjectifs qui correspondent aux capitales. C'est vrai que en plus c'est sale et très bruyant mais bon, on s'y fait. Les gens sont très acceuillants, et la ville à pas mal de temples et d'endrots à visiter. Une ville à ne pas rater mais sans s'y éterniser...



Bise à tous !

Pierrick et Adeline